Les champagnes Taittinger ont traversé la Manche pour planter des vignes dans la région du Kent, au sud-est de Londres, et espèrent en sortir un vin effervescent d’ici 2022. En 2015, l’entreprise achetait 70 hectares de terre et plantait les trois cépages du champagne (chardonnay, pinot noir et pinot meunier) dans l’espoir de créer une boisson estampillée « made in Britain » sous le nom du Domaine Evermond. Quelque 300 000 bouteilles devraient voir le jour.

Cette aventure de l’autre côté du Channel est liée à l’attrait des Anglais pour les boissons effervescentes : ces derniers restent les plus grands consommateurs de champagne avec 31,1 millions de flacons expédiés en 2016 (malgré en chiffre d’affaires qui a reculé de 14% à la même période) et apprécient également le prosecco italien dont les ventes ont bondi de 34% en 2015. L’initiative de Taittinger rappelle aussi le défi auquel la région Champagne fait face avec le réchauffement climatique : la hausse des températures n’aide pas à combattre les parasites de la vigne, tandis que la sécheresse empêche les baies de se développer.

Auteur

Rédaction Atabula, avec l’AFP-Relaxnews / ©Vojta Herout


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.