De la vigne au vin: des informations sur l’actualité et les mutations du monde du vin.


Syrah du monde 17-19 mai

Le 11e Salon Syrah du monde, consacré au cépage emblématique des Côtes-du-Rhône, se tiendra du 17 au 19 mai à Ampuis (Rhône). Ce sera la plus forte concentration de vins issus du cépage syrah, avec une diversité géographique jamais encore atteinte: 450 échantillons, 28 pays.


« Rabelaisie »

Les éditions Gallimard, en collaboration avec les vignerons de Chinon, viennent de publier un guide consacré à la Rabelaisie: pays à la fois imaginaire et bien réel entre Loire et Vienne où le vin coule à flots, sur les traces des héros de François Rabelais… Lorsque Rabelais écrit « Gargantua » en 1534, il ancre son roman dans le microcosme chinonais, le pays de son enfance. Les érudits réunis pour la rédaction de ce guide mènent ainsi le visiteur sur le champ de bataille de la « guerre picrocholine » où des milliers de soldats se sont affrontés à longueur de pages à coups de lancers de poules et de bâtons. Dressant au passage l’arbre généalogique de Gargantua et Pantagruel, les exégètes appellent en renfort de nombreuses citations des œuvres du moine et médecin humaniste, à la fois érudit et paillard, pour mettre en lumière la correspondance entre les romans et les paysages. Le guide permet ainsi de voir d’un autre œil lieux-dits et châteaux toujours debout. Ils expliquent aussi comment le vin de Chinon symbolise la quête de connaissance qui mène Pantagruel jusqu’à l’oracle de la « Dive Bouteille », dans les Caves Painctes de la ville. Enfin, des spécialistes de la gastronomie de la Renaissance invitent à s’asseoir au moins par la pensée à la table des banquets pantagruéliques / « Chinon, voyage au pays de Rabelais » – Encyclopédies du voyage Gallimard (144 pages)


Un rosé numéro un des ventes de vin français aux USA –

Un rosé s’est classé pour la première fois n°1 en chiffre d’affaires des ventes de vins français aux Etats-Unis en 2016 (hors champagnes et mousseux), selon un rapport Nielsen cité par le domaine Château d’Esclans qui le produit près de Fréjus dans le Var sous le nom « Whispering Angel ». Le domaine d’appellation Côtes-de-Provence, situé à La Motte, est géré par un grand nom de la viticulture issu du Bordelais, Sacha Alexis Lichine, en collaboration avec l’oenologue Patrick Léon, ancien directeur du Château Mouton Rothschild.

« Whispering Angel », commercialisé environ 22 dollars la bouteille prix public, est assemblé au domaine et issu des cépages grenache, cinsault, rolle, syrah et carignan, selon un strict cahier des charges. Depuis la création de la marque en 2006, les ventes explosent. En 2017, le domaine prévoit d’expédier 3,7 millions de bouteilles aux Etats-Unis, soit environ 30% de plus qu’en 2016 (2,9 millions de bouteilles, +55% par rapport à 2015).

Contrairement à « Whispering Angel », les trois autres vins du Château d’Esclans proviennent exclusivement des 44 hectares de vignes du domaine, notamment la Cuvée Garrus, un rosé de gastronomie à base de grenache et de rolle, dont le tarif en fait le rosé le plus cher du monde (90 euros TTC, prix public au caveau).

Plus largement, le rapport Nielsen cité par le Château d’Esclans démontre le succès des rosés français aux Etats-Unis avec un Côtes-du-Lubéron arrivé troisième par son chiffre d’affaires dans le même classement de 2016, derrière un Beaujolais-Village et devant un autre rosé d’appellation Côtes-de-Provence provenant du domaine Miraval, propriété des stars d’Hollywood Brad Pitt et Angelina Jolie.


Vin et politique : Pays d’Oc IGP interpelle les candidats à l’élection présidentielle

Dans un document qu’Atabula s’est procuré, les acteurs du label souhaitent faire entendre leurs voix pour défendre une certaine vision de la filière viti-vinicole française. Présentation synthétique et pratique des six grands points abordés / Lire l’article sur Atabula


Vin de Bourgogne: nouveau record de ventes à Hong Kong

Les ventes de vins de Bourgogne à Hong Kong ont battu en 2016 un nouveau record, en hausse de 9% sur 2016 à 43 millions d’euros, selon l’Interprofession. Ce marché relativement jeune a connu de fortes hausses ces dix dernières années: le chiffre d’affaires a été multiplié par 8 depuis 2007. Les vins rouges connaissent la hausse la plus marquée, avec une augmentation du volume de 27,2% et du chiffre d’affaires de 10,5%.


Première Saint-Vincent tournante pour Saint-Véran

La 74e Saint-Vincent tournante, évènement majeur de la vigne en Bourgogne, sera organisée pour la première fois par l’appellation Saint-Véran, les 27 et 28 janvier 2018 sur la commune de Prissé en Saône-et-Loire. En janvier 2017, la fête du saint patron des vignerons avait attiré quelque 100.000 personnes dans les rues de Mercurey et de Saint-Martin-sous-Montaigu.


Bourgogne : récolte en baisse

La récolte 2016 en Bourgogne s’est élevée à 1,22 million d’hectolitres, soit 20% de moins que la moyenne en raison des aléas climatiques, selon les derniers chiffres publiés le 13 mars par la Confédération des appellations et des vignerons de Bourgogne (CAVB). L’Interprofession avait toutefois relevé en novembre la « qualité inespérée » de ce millésime.


3e Semaine parisienne des vins de Bourgogne 08-18/06

Du 8 au 18 juin, la troisième édition de la Semaine parisienne des vins de Bourgogne se renouvelle en proposant une opération « Bourgogne gourmands » pour toucher des consommateurs « friands d’expériences personnalisées, intenses ou insolites »: dégustation privée dans la cave d’un grand hôtel, table d’hôtes dans un bar à vin ou balade citadine un verre à la main. Le programme de l’opération, lancée par le Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne (BIVB), sera à découvrir à partir de mai sur www.bourgogne-gourmands.fr


Alsace : vers la création de la catégorie « premiers crus »

L’Association des Viticulteurs d’Alsace (AVA) a adopté un projet de hiérarchisation des vins d’Alsace, avec la création de « premiers crus ». « On a commencé à hiérarchiser le vignoble il y a 40 ans avec l’apparition des premiers grands crus », explique Jérôme Bauer, président de l’AVA. « L’INAO (Institut national de l’origine et de la qualité) nous demande aujourd’hui de faire des efforts sur les grands crus pour faire un peu de place pour cette strate qui sera intermédiaire ». Ces « premiers crus » devront avoir des rendements maximum de 55 hl/hectare. Une commission de délimitation devra définir les terroires concernés: « On a à l’AVA 160 dossiers de lieux dits terroir qui aimeraient faire les efforts pour passer en premier cru, mais tous ne sont pas recevables en l’état », selon Jérôme Bauer.


Lancement des Saint Elites à Saint-Emilion

Neuf viticulteurs, de Lussac Saint-Emilion, Montagne Saint-Emilion, Puisseguin Saint-Emilion et Saint-Georges Saint-Emilion, crus d’exception des satellites de Saint-Émilion, viennent de créer l’association les Saint Elites, « refusant la standardisation à laquelle conduit la hiérarchie des vins de Bordeaux, fiers de leur travail, lassés que seuls les crus de forte notoriété aient droit à la lumière et animés par la même philosophie ». Ils sont en bio, biodynamie ou viticulture raisonnée et souhaitent promouvoir la qualité de leur vin « parce qu’ils bénéficient de la même géologie et du même climat que leur illustre voisin ».


Franck Pinay-Rabaroust, avec AFP / © gilaxia


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.