Le Château Miraval, propriété dans le sud de la France de Brad Pitt et Angelina Jolie, n’est pas à vendre malgré leur divorce. Mais leur huile d’olive, oui ! La première récolte vient d’être faite a annoncé mardi 14 mars le vigneron qui s’occupe du château.  Cette propriété où les deux stars d’Hollywood avaient célébré leur mariage en petit comité en 2014, commercialise déjà un rosé d’appellation Côtes de Provence, très prisé aux Etats-Unis. Il compte aussi énormément d’oliviers cultivés en terrasses.  « Il y a en a sur 12 hectares et maintenant qu’ils ont 12 ans d’âge, on a sorti une huile extra-vierge 100% bio », explique le vigneron Charles Perrin. La production reste confidentielle, avec seulement 10 000 bouteilles de 50 cl, en vente depuis ce mois-ci.

Pour cette huile gastronomique, dont la présentation commerciale dit qu’elle est « suave, aux notes d’amande, de noisette et d’artichaut barigoule » et conditionnée dans un flacon en grès pour une meilleure conservation, et de couleur noir pour le chic, il faut débourser 29 euros le demi-litre.

Le couple qui faisait rêver le monde entier est en instance de divorce depuis septembre 2016 mais « les rumeurs de vente du domaine sont fausses », assure M. Perrin.  « C’est un investissement pour leur famille et leurs enfants. Ils nous l’ont redit et participent à tout ce qui touche au domaine. On a des projets à long terme et on vient de sortir le dernier millésime de rosé avec nos noms dessus, mis en bouteille par Pitt, Jolie et Perrin », a-t-il certifié.


Franck Pinay-Rabaroust, avec AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.