Et si le Brexit était prévisible en lisant… dans les verres de vins anglais ? Plus précisément en lisant dans les comportement vinicoles de la reine Elisabeth… On le sait, depuis quelques années, les anglais produisent des vins effervescents, du « sparkling wine », dans le sud de l’Angleterre. Même certains français, champenois de surcroit, comme Pierre-Emmanuel Taittinger, investissent dans quelques uns d’entre eux.

Et le phénomène est tel que la reine Elizabeth II produit son vin effervescent issu du vignoble de Windsor. Elaborés à partir des mêmes cépages que la Champagne viticole – chardonnay, pinot noir et pinot meunier -, les raisins sont issus du Windsor Great Park alors que le vin est vinifié à Ridgeview dans le Sussex. Près de 2 000 bouteilles furent produites en 2013 et vendues aux alentours de £75 en pré-commande par pack de trois bouteilles. Inutile de dire qu’elles se sont arrachées. La maison Laithwaite, qui commercialise la marque tout en étant à la genèse du projet, vient d’annoncer la mise en pré-commande du millésime 2014. Un succès pour ce projet initié par la vénérable maison et les domaines Great Park gérés par le Crown Estate, dont les revenus reviennent au Prince Charles.

Windsor Great Park, c’est donc son nom, est devenu le vin officiel du 10 Downing Street et fut servi à des banquets officiels en présence de plusieurs chefs d’états. Si ce ne sont pas des velléités de devenir indépendant et autonome en terme de consommation de vins effervescents, cela y ressemble bien.


Yohan Castaing

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.