Longtemps, l’amateur parisien ne disposa que de quelques adresses où se rendre pour boire un cocktail de qualité. Ainsi : le Harry’s New York Bar (premier bar  « américain » ouvert en 1911), mais aussi le bar de la Closerie des Lilas et Le Rosebud (fondé en 1962) dont la clientèle souvent issue du milieu de l’édition et du journalisme concourt à l’atmosphère si particulière de ces établissements… Ensuite, vint le China Club (1988), suivi du Fumoir (à l’orée des années 2000), tous deux dans une veine plus « branchée », proposant cependant des boissons conformes aux standards de l’époque. Enfin, le Forum, situé au 4 boulevard Malesherbes depuis 1931, date de sa reprise par Antoine Biolatto. L’établissement fut contraint de fermer en mai 2015, suite au rachat de l’immeuble par un fonds d’investissement du Qatar pour y implanter le futur hôtel Fauchon. Déterminée à ne pas laisser le Forum s’ajouter à la liste des bars parisiens aujourd’hui disparus  – que l’on songe au célèbre Bar du Pont Royal, immortalisé dans « Les Mandarins » par Simone de Beauvoir et lieu de rendez-vous du tout Paris littéraire jusque dans les années 90, ou encore Le Twickenham, refuge quotidien d’un François Mitterrand pas encore élu Président de la République mais aussi d’un Bernard-Henri Lévy période « nouveaux philosophes » -, Josiane Biolatto vient de le relancer sous le nom de Forum Classic Bar à une nouvelle adresse. L’amateur parisien peut donc se réjouir.

Pour conserver l’âme du lieu initial, les boiseries d’origine ainsi que le bar ont été réinstallés dans le nouvel établissement, lui conférant d’ores et déjà une certaine patine. Les célèbres juke-boxes sont aussi présents dans la mezzanine, infusant un esprit résolument « fifties » à la salle. La carte des cocktails, a, quant à elle, connu quelques changements. Plus « nerveuse », elle offre désormais le choix entre une trentaine de cocktails en lieu et place des 80 propositions d’alors. Plus en adéquation avec les goûts de l’époque, la vodka y tient un moindre rôle, hormis le classique de la maison, crée en 1966 pour le concours Wieborowa, « Rose de Varsovie » (vodka, liqueur de cerise danoise Peter Heering, cointreau, angostura), au profit des gins, rhums et spiritueux à base d’agave (Tequila & Mezcal). S’y côtoient des classiques de la fin du 19e siècle, tel le Martinez (gin, vermouth italien, liqueur de marasquin, orange bitter), des cocktails emblématiques de la Nouvelle-Orléans des années 20 : De La Louisiane (Rye whiskey, vermouth italien, Bénédictine, absinthe, Peychaud’s bitter), des piliers de la culture Tiki revisités : Spiced Zombie (black spiced rhum, gold rhum de Porto Rico, rhum overproof jamaïcain, fruit de la passion, ananas, liqueurs d’abricot & de gingembre, grenadine), et des créations plus contemporaines, tel le  Mojito Shakerato (rhum cubain, menthe, sirop de sucre, angostura) ou encore une version francisée du désormais incontournable spritz : le Spritzum (Lillet blanc, liqueur de sureau, Bonal, eau gazeuse, tranches de concombre & d’orange).

Assis au bar, en appréciant l’un des cocktails de cette maison au classicisme revendiqué, l’on songe à la phrase notée par Roland Barthes un soir dans son journal : « Soudain, il m’est devenu indifférent d’être moderne… »


Pratique

Forum Classic Bar – 29 rue du Louvre – 2e arr. – 01 42 65 17 86  – www.bar-le-forum.com – Ouvert tous les jours de 18h à 1h du matin, sauf vendredi et samedi jusqu’à 2h ; fermé le dimanche


Thibaut Neuman

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.